DESCRIPTION

C’est la première situation d’apprentissage d’une série traitant des méthodes mathématiques et scientifiques au service de la police. Dans cette situation d’apprentissage, l’adulte devra se familiariser avec certains faits et règlements qui régissent la chasse au Québec et, en particulier, celle du cerf de Virginie.

L’adulte réalise que pour faire respecter ces règlements, les agents de protection de la faune utilisent entre autre, une méthode qui permet de déterminer l’heure de la mort d’un cerf de Virginie à partir d’une mesure de température corporelle dans une zone très précise du corps de l’animal.

Grâce à des données expérimentales, l’adulte construit sa règle algébrique la plus représentative des données disponibles et rédige un mode d’emploi pour celle-ci.

INTENTION PÉDAGOGIQUE

Au delà d’une meilleure compréhension du domaine de la chasse au Québec et de la découverte du métier d’agent de protection de la faune, ce sont les principaux concepts mathématiques du cours MAT-3051-2 que l’adulte doit appliquer, contextualiser ou même généraliser. L’utilisation du vocabulaire mathématique à bon escient est aussi très fréquemment demandé à l’adulte. L’adulte doit aussi faire un lien entre les propriétés des fonctions de son cours et les caractéristiques d’un nuage de points. Il réalise comme il est facile d’en généraliser certaines pour décrire l’allure d’un nuage de points. Par le fait même, sa compréhension de ces propriétés s’en trouve confortée à cause des nuances qu’il est amené à considérer (de lui-même ou grâce au questionnement de son enseignant).

L’importance des fonctions affines en mathématique est un fait. Elles sont souvent la première approximation lorsqu’il faut modéliser un phénomène. De plus, lorsqu’on en associe plusieurs sous la forme de fonctions affines définies par parties, elles peuvent servir de base à la modélisation de phénomènes très complexes. Dans cette situation d’apprentissage, l’adulte est amené à construire une fonction affine définie par parties qui soit la plus représentative du nuage de points à sa disposition. Pour cela, il doit trouver la meilleure façon d’associer chaque fonction affine à certaines parties du nuage de points. Quelle que soit l’approche qu’il choisit, graphique ou algébrique, l’adulte manipule le concept de fonction affine, ses paramètres et ses propriétés, ce qui renforce sa maîtrise et sa compréhension à leur égard tout en lui montrant aussi leur grande flexibilité.

La notion de fonction bijective est aussi d’intérêt. Si on laisse pour un instant de côté la nature discrète d’un nuage de points pour nous concentrer sur son étalement, nous constatons qu’il n’évoque à priori pas du tout une relation de dépendance bijective entre deux variables. Grâce à des exemples, l’adulte réalise que certaines mesures de températures peuvent être associées à deux temps de décès différents, l’un prouvant l’illégalité de la prise et l’autre non. C’est embêtant. Pour lever cette difficulté, l’adulte réalise l’importance d’avoir une règle algébrique qui n’associe à une mesure de température qu’un seul temps de décès et vice versa.

Utilisation

Cette situation d’apprentissage ne permet pas d’acquérir les connaissances entourant la construction de repères cartésiens, de tableaux de valeurs à partir de l’expression algébrique d’une fonction affine et de la représentation graphique d’une fonction affine. Il n’y a pas non plus d’activités d’acquisition pour les propriétés des fonctions. L’adulte doit maîtriser ces notions ou bien avoir à sa disposition les ressources.

ÉLÉMENTS PRESCRITS

S - L'interpolation ou l'extrapolation à partir d'un modèle algébrique ou graphique
S - La représentation d'une situation par un modèle algébrique ou graphique

Particularité

Entre 3 h et 9 h