DESCRIPTION

Berlin, 23 mai 1877

Cher ami,

Il y a maintenant 57 ans, Ampère avait démontré que lorsqu’un conducteur est parcouru par un courant électrique, il se crée un champ magnétique (règle de la main droite). En formant un bobinage, on pourrait donc amplifier ce champ magnétique de manière à créer un électro-aimant. En approchant un aimant du bobinage et en soumettant ce dernier à une impulsion électrique, on peut créer un mouvement relatif entre les 2 composants comme Faraday l’a si bien démontré. En reliant le bobinage à un genre de cône, on devrait créer un mouvement vibratoire qui transformera l’énergie mécanique en onde sonore. La puissance potentielle du système dépendra alors de la puissance du bobinage (nombre de tours) et de celle des aimants.

Marconi m’a prêté un appareil destiné à produire une impulsion électrique (qu’il devrait breveter dans une vingtaine d’années) dont la modulation en fréquence et en amplitude correspond aux variations des ondes sonores. J’aimerais l’essayer avec le système que je vous ai décrit précédemment. On pourrait appeler ce système un « haut-parleur » Qu’en dites-vous?

Si vous voulez, vous pourriez m’en fabriquer un le temps que je revienne de ma rencontre avec le chancelier Bismarck. Servez-vous du matériel à votre disposition dans l’atelier. Il y a du fil à bobine et des aimants sur la table. Il y a aussi du bois, du carton, de la colle et des outils. Faites comme chez-vous!

Voici quelques idées :

• Il faudrait fixer le bobinage au cône

• Le bobinage doit être libre par rapport à l’aimant mais suffisamment près de lui pour qu’ils s’influencent (induction)

• Le bobinage doit avoir plusieurs dizaines de tours de manière à permettre un champ magnétique suffisant.

• Le cône doit avoir une « suspension » pour lui permettre de vibrer librement tout en demeurant relié à la base du système.

Ernst Siemens

Particularité

entre 1 à 3 heures / Travail individuel / Travail d'équipe